VOYAGES
0


Notre exil à Dénia - PAGE 08
V’là l’Printemps ! du 25 Janvier 2019
Comme très souvent depuis notre arrivée à Dénia le 2 janvier dernier, nous prenons notre petit déjeuner sur la terrasse de notre location. Si jusqu’à présent le soleil était presque toujours au rendez-vous, ce matin un élément nouveau fait son apparition : la chaleur. En effet, même si le soleil nous gratifiait de ses rayons, il nous manquait cependant quelques degrés pour satisfaire nos exigences. Les 19° de ce matin laissent augurer d’une belle journée et nous décidons d’enfourcher nos vélos pour sillonner les environs. Première confirmation quelques kilomètres après notre départ ; les amandiers commencent à fleurirent et c’est bon signe. Serait-ce le printemps ?
Nous voici, après 4 kilomètres, dans la petite localité de « La Xara » et admirons au passage, son caroubier gigantesque. Cet arbre a un tronc court, fendu au centre, divisé en deux bras principaux, avec une croissance quasi horizontale. Sa hauteur est de 8,5 m et il serait âgé de 300 à 400 ans. Il a poussé entre les cultures non irriguées à proximité de la localité.
En poursuivant notre route dans ce petit village dont la population se consacrait autrefois presque exclusivement au travail de la pierre, nous traversons le parc J. B. Basset, exemple de jardin autochtone, puis nous arrivons à l'ancien lavoir public situé entre des maisons à l'aspect rustique, sans voitures dans les rues. Juste devant ce lavoir, nous photographions un arbre magnifique remplis de ces petits agrumes nommés « kumquats » avant de poursuivre notre route.
A la sortie de « La Xara », au niveau de l’hôpital de Dénia qui est l’hôpital de référence dans la Marina Alta, nous pénétrons dans les plantations d’orangers ou nous découvrons également un superbe olivier avant de rejoindre la « via verde ». Cette voie verte de 6 kilomètres 500, rejoint « El Vergel » à Dénia et était jadis une voie de chemin de fer. Son tracé faisait partie de la ligne Dénia-Carcaixent. Il est flanqué des silhouettes de deux montagnes emblématiques de la Marina Alta; le parc naturel du Montgó et la Sierra Segaria.
Il est également traversé par la rivière Alberca et abrite des plantes et des oiseaux caractéristiques des écosystèmes riverains. Cette ligne fut construite en 1884 et fonctionnait grâce à des locomotives à vapeur. Il s’agissait surtout d’un train à vocation agricole. Ce tronçon fut fermé en 1974. Après plusieurs années d’abandon, il fut réhabilité dans le cadre du programme « Caminos Naturales » (chemins naturels). Nous rejoignons donc Dénia sur cette voie verte et faisons une dernière halte sur le port de plaisance de notre ville d’accueil ou la température atteint 21°.

Bénédiction des animaux du 20 Janvier 2019
En ce dimanche 20 janvier, la météo est pluvieuse sur Dénia ; la température avoisine les 10 ° et le vent souffle dans la rue « Marquès de Campo ». Cela n’empêche pas les habitants de se presser pour assister à une manifestation insolite : la bénédiction des animaux. Cette fête est patronnée par « Sant Antoni del Porquet » qui était un moine égyptien du IIIe siècle après J-C. Après sa mort, Saint Augustin l’a proposé comme mo dèle de vertus, mais sa fête a été introduite seulement au Xe siècle. Sant Antoni est toujours représenté en ayant à ses côtés un porcelet (porquet en valencien). Pour les uns, cet animal représente la tentation du démon et pour d’autres, les animaux qu’il a apprivoisés, c’est pour cela qu’il est le patron des animaux et du bétail.
Au moyen âge les moines Antonins avaient introduit la coutume de se promener dans la rue avec des porcs attachés à une laisse et avec un petit grêlon pour que les gens les alimentent. Leur viande se destinait aux hôpitaux ou se vendait pour recueillir de l’argent pour l’ordre. « Sant Antoni del Porquet », est donc devenu le patron des animaux, en garantissant leur protection et fertilité. La grande diversité d’animaux que vont recevoir la bénédiction, forment dans les rues de Dénia un cortège digne de l’arche de Noé.
Une journée ordinaire - le 19 Janvier 2019
Nous avions déjà relaté, dans nos publications précédentes, que la végétation dans la région de Dénia était très luxuriante grâce notamment à la présence du soleil mais surtout grâce à une humidité quasi permanente due en particulier à la présence du Montgó. Il faut avouer qu’en ce début d’année 2019 cette humidité ne nous a pas vraiment comblée de bonheur. En effet, la maison que nous avons investi n’ayant pas été habitée depuis plusieurs mois fut très difficile à tempérer. Cela nous a valu deux bonnes semaines d’état grippal. Puis, lors de ma seconde sortie vélo de l’année dans l’arrière pays, je me suis fait surprendre dans un virage rendu humide car abrité du soleil. Cela m’a valu une chute sans gravité. Un jour après cet épisode malheureux révélant quelques égratignures superficielles, j’ai été pris de vertiges. Je me suis donc rendu chez un médecin local pour élucider le problème mais également pour me rendre compte de la pratique médicale dans le pays. Après plus d’une heure de consultation chez ce généraliste parlant le français, j’ai été rassuré quand au diagnostique mais également sur le sérieux de ce praticien. Il m’en aura coûté 50€ qui me seront remboursés à hauteur de 50%. J’aurais pu également, comme on me l’a conseillé, me rendre dans l’un des nombreux établissements hospitaliers de Dénia, ou la prise en charge, avec la carte européenne d’assuré social, aurait été intégrale.
Après cet épisode, j’entreprend la reprise des sorties vélo sur les routes de la Marina Alta. L’une de mes premières rencontres fut celle de l’équipe cycliste professionnelle « CCC ». Malheureusement, je n’ai pu échanger que très peu avec ces coureurs en préparation. La barrière de la langue mais également et plus objectivement quelques difficultés à rester au contact ne m’ont pas permis d’en savoir plus sur cette équipe. Après cette sortie, Hélène et moi terminerons notre journée sur la jetée sud du port de plaisance pour admirer les paysages qui s’offrent à nous. Point de bateaux de pêche aujourd’hui mais l’impressionnant ferry en provenance des îles Baléares.
Visite du marché artisanal de Jesús Pobre du 13 Janvier 2019
Nous décidons de faire un tour sur le marché artisanal de Jesús Pobre situé à 9 kilomètres de Dénia. Ce lieu incontournable d’abord par l’architecture de son « Riurau », construction rurale caractéristique de la Marina Alta dont la fonction était relative à la production du raisin sec, principalement  pour la protéger de l’inclémence du temps.
Le commerce du raisin était d’une très grande importance pour les terres d’Alicante pendant la seconde moitié du 19ème siècle jusqu’au début du 20ème siècle. Le raisin sec amenait à la construction de propriétés rurales dans la Marina Alta, dont la fonction était de permettre le séchage des raisins disposés sur les tapis de jonc en hauteur, profitant des vents chauds dominants. La rosée les protégeait la nuit jusqu’à leur séchage complet. Le Riurau a été construit entre 1848 et 1873 en prenant plusieurs noms dont « le Grand Riurau », adjectif superlatif dû à sa structure comprenant deux proues de navires et dix arcs elliptiques avec de la maçonnerie utilisée comme élément de liaison. D’autres matériaux ont été utilisés pour la construction des piliers comme la pierre et les tuiles en terre cuite pour couvrir la sous-face des arcs. Avec la crise du phylloxéra et la compétitivité des raisins de Corynthe, l’utilisation de la vigne a subi un changement radical. En effet, elle fut alors utilisée pour la réalisation du raisin de table ou pour faire du vin. Pour cette raison, le « Riurau » cessa d’avoir son utilité et fut abandonné progressivement. Devant cette situation de détérioration, jusqu’en 2009, un groupe de voisins de Jésus Pobre, qui formaient alors l’association « Riuraus Vius », a commencé à se démener pour sauver et restaurer le Grand Riurau. C’est ainsi que le 7 Juillet 2013, un marché de produits locaux et d’artisanat, vit le jour. Ce marché a lieu depuis tous les dimanches et est un lieu de rencontre pour partager des moments conviviaux, apprendre des agriculteurs, des boulangers, des artisans et créatifs montrant leur produit sans intermédiaires.
Un lieu où la ruralité moderne vit fièrement, impliquant toutes ces expressions qui respectent les valeurs du patrimoine rural et environnemental. On y trouve des fruits, des légumes, des sucreries au miel, des gâteaux élaborés avec amour et tradition, du vin de la zone, de la cuisine d’origine mauresque, des tomates qui ont du goût, des petits stands d’artisanat populaire ainsi qu’une restauration sur place dans une atmosphère sympathique sur fond de musique. Nous opterons pour des amandes décortiquées et des raisins secs de production locale, des légumes BIO, du fromage de brebis, du pain de seigle et du chocolat aux amandes produits dans la région de Valence. Avant de repartir, nous nous sommes assis au soleil pour « siroter » un verre de « Mistela »
Par ordre chronologique
Par rubriques
Par récits
Méditation du 1 er octobre 2018 Visite du village fantôme « El Greco » du 08 novembre 2018
Préoccupation du 07 octobre 2018 Sorties vélo dans la « Marina Alta » du 10 novembre 2018
Installation du 08 octobre 2018 Visite de Xalò du 15 novembre 2018
Intégration du 11 octobre 2018 Dénia et son histoire du 23 novembre 2018
Alimentation du 12 octobre 2018 Visite du « Cap San Antonio » du 24 novembre 2018
Acclimatation du 16 octobre 2018 La fête des rois mages du 14 janvier 2019
Cuisine & gastronomie locale du 19 octobre 2018 Visite du marché artisanal de Jesús Pobre du 13 Janvier 2019
Présentation de Dénia du 23 octobre 2018 Une journée ordinaire - le 19 Janvier 2019
Sortie vélo du 25 octobre 2018 Bénédiction des animaux du 20 Janvier 2019
Présentation du Port de Dénia du 27 octobre 2018 V’là l’Printemps ! du 25 Janvier 2019
Sortie vélo du 28 octobre 2018 La mi-année des Maures et des Chrétiens du 23 février 2019
Le point sur notre exil du 01 novembre 2018 Le point sur notre exil du 01 mars 2019
Cuisine & gastronomie locale du 29 octobre 2018 Ballade à L’ermitage du « Pare Père » du 06 mars 2019
Visite de la « Torre del Gerro » du 07 novembre 2018  

Réalisation: www.studio6t.fr - 2019 - Tous droits réservés