VOYAGES
0


Notre exil à Dénia - PAGE 05
Visite du village fantôme « El Greco » du 08 novembre 2018
Durant notre visite de la « Tour Gerro », un village fantôme nous avait interpellé et nous avions décidé d’en savoir plus sur ce qui paraissait être une anomalie dans le magnifique paysage du Montgó. Nous avons donc enfourché nos bicyclettes afin de visiter ce lieu insolite.
Après un sympathique arrêt sur les plages des « Rotes », nous avons escaladé la « Lloma del Castanyar » pour enfin arriver sur ce li eu mystérieux. La vue de la crête donne sur de profonds ravins et collines ou subsistent les vestiges de la culture en espalier du raisin sec. Un vaste projet d’urbanisation, démarré en 1973, devait voir le jour et donner naissance à 600 chalets sur ce promontoire. Après la construction de 111 chalets en 1980, le lieu fut proclamé « Parc Naturel du Montgó » et les autorisations furent révoquées. Le projet fut donc abandonné au même titre que les habitations déjà construites mais pas encore habitées. Depuis ce temps, le projet d’urbanisation devenu illégal, se transforme petit à petit en ruine où la végétation essaie de reprendre ses droits légitimes désormais.
De l’autre côté, la vue superbe sur la « Tour Gerro » en arrière-plan ainsi que les murs tagués aux ouvertures béantes laissant pénétrer de violentes rafales de vent, nous ont offert des moments intrigants. Seul le croassement de quelques mouettes a apporté un peu de vie à notre visite. Il faut bien avouer que malgré l’intrigue, ce lieu se prête formidablement bien à la réalisation de photographies surprenantes. Nous avions déjà ressenti cette ambiance lors de notre tournage sur les vestiges de la sidérurgie Lorraine réalisé en septembre dernier à Rombas (visible sur notre site :  www.studio6t.fr ).
Il est temps maintenant de regagner notre appartement en profitant du soleil couchant sur le bord de mer.
Visite de la « Torre del Gerro » du 07 novembre 2018
Cette journée ensoleillée du mercredi 7 novembre nous a motivé pour une petite balade le long de la mer jusqu’à la tour de guet située au bout du quartier des « Rotes ». Douze kilomètres pour une superbe vue sur la côte de Dénia, voilà un beau programme pour se remettre à la pratique de la marche. En quittant notre appartement, nous nous dirigeons vers le Sud et longeons la côte qui est rocheuse de ce côté-l à mais ou se succèdent 4 criques offrant des vues différentes situées dans la réserve marine de San Antonio. Cette zone a été déclarée lieu d’intérêt pour ses micro-réserves. Après avoir passé les plages du « Trampolí » et des « Arenetes », nous voici à la « Punta Negra » connue pour la pratique de la plongée dans des eaux limpides et turquoises. Cette pratique est ici réglementée et nécessite une autorisation car limitée à 10 permis par jour. De ce fait, certaines espèces protégées comme les éponges et les cigales de mer peuvent s’y reproduire.
La côte, très découpée en cet endroit, présente une topographie sous-marine variée. Elle offre aux plongeurs des sites en eaux sablonneuses et peu profondes mais également des fonds marins rocheux. On y pratique également le surf. Cette zone connue sous le nom de « La Chimenea » (la cheminée) est appréciée par les sportifs de toute l’Espagne et a même reçu la Coupe d’Espagne de Kitesurf en 2012. Nous voici maintenant au bout des « Rotes » où se situe la dernière plage. Cette crique, réservée aux nudistes, est surplombée par la fameuse « Cova Tallada » (grotte taillée) que l’on visitera lors d’une autre sortie.
Il nous faut maintenant gravir 100 mètres de dénivelé pour atteindre cette fameuse tour de guet distante d’un kilomètre. Cette tour faisait partie intégrante d'un système de vigilance qui se développa durant XVIe et XVIIe siècle pour défendre la baie des pirates barbaresques. Cet édifice singulier est de forme circulaire et tronconique scindée en deux parties. Sur les trois consoles qui la bordent, on peut observer l'écu de Charles Quin gravé dans la pierre. Érigée dans les années 1553 et 1554, elle appartient à la première génération d'ouvrages de défense côtière. Ces tours communiquaient entre elles, dans de nombreux cas, visuellement, bien qu'on utilisât d'autres moyens tels que des signaux avec des miroirs et le feu. Son emplacement a permis le contrôle d'une grande partie de la côte. Surplombant la mer de 132 mètres, elle est située dans les limites du parc naturel du Montgó. La vue d’ici est en effet imprenable et la végétation luxuriante à cette époque de l’année.
En observant le paysage vers ce majestueux Montgó, un village fantôme nous interpelle. D’où nous sommes, nous ne distinguons que des maisons vides taguées. Nous reviendrons demain pour en savoir plus !
Par ordre chronologique
Par rubriques
Par récits
Méditation du 1 er octobre 2018 Visite du village fantôme « El Greco » du 08 novembre 2018
Préoccupation du 07 octobre 2018 Sorties vélo dans la « Marina Alta » du 10 novembre 2018
Installation du 08 octobre 2018 Visite de Xalò du 15 novembre 2018
Intégration du 11 octobre 2018 Dénia et son histoire du 23 novembre 2018
Alimentation du 12 octobre 2018 Visite du « Cap San Antonio » du 24 novembre 2018
Acclimatation du 16 octobre 2018 La fête des rois mages du 14 janvier 2019
Cuisine & gastronomie locale du 19 octobre 2018 Visite du marché artisanal de Jesús Pobre du 13 Janvier 2019
Présentation de Dénia du 23 octobre 2018 Une journée ordinaire - le 19 Janvier 2019
Sortie vélo du 25 octobre 2018 Bénédiction des animaux du 20 Janvier 2019
Présentation du Port de Dénia du 27 octobre 2018 V’là l’Printemps ! du 25 Janvier 2019
Sortie vélo du 28 octobre 2018 La mi-année des Maures et des Chrétiens du 23 février 2019
Le point sur notre exil du 01 novembre 2018 Le point sur notre exil du 01 mars 2019
Cuisine & gastronomie locale du 29 octobre 2018 Ballade à L’ermitage du « Pare Père » du 06 mars 2019
Visite de la « Torre del Gerro » du 07 novembre 2018  

Réalisation: www.studio6t.fr - 2019 - Tous droits réservés