VOYAGES
0


Notre exil à Dénia - PAGE 02
Présentation de Dénia du 23 octobre 2018
Voici donc la ville que nous avons choisi pour notre exil hivernal. Après trois séjours de prospection, notre choix s’est porté sur une location toute proche du centre-ville. Dénia est située sur la Costa Blanca, à 95 km de Valence, Alicante et Ibiza. Nichée au pied du Montgo’, elle est surplombée par un château dont les murs entourent la vieille ville. Nous avons recueilli quelques éléments de présentation. La température diurne descend rarement en dessous de 16 ° C à l'ombre, même en hiver. L'Organisation Mondiale de la Santé conseille Dénia pour son climat doux et salubre. Caractérisé par des étés pas trop chauds et des hivers pas trop froids, ce lieu est parfait pour y passer l’hiver.
A son origine, la ville était habitée par des peuplades ibères. Puis, elle devint romaine, et nommée « Dianum » car placée sous les auspices de la déesse Diane. Les vestiges archéologiques retrouvés témoignent d’une époque riche, avec un port très actif où confluaient des navires de commerce mais également la flotte impériale. Puis, ce fut « La Daniya » musulmane qui connut une longue période de richesse et au Xème siècle, elle se hissa au rang de Taïfa (sorte de petit royaume). Avec la reconquête chrétienne, Dénia conserve sa suprématie et devient capitale d'un comté puis d'un marquisat. Au XIXème siècle, Dénia connut un essor économique extraordinaire grâce au commerce du raisin. Le raisin sec a été un moteur économique pour Dénia, et a contribué au développement urbain de la ville en créant un environnement culturel et une société bourgeoise solidement établie. Aujourd’hui, la pêche reste une activité économique importante à Dénia.
Au début du XX ème siècle se développe à Dénia le commerce du jouet. Et la culture du raisin sec est remplacée par la production d’agrumes. De nos jours, le tourisme est une autre source de revenus. Le tourisme de plage est l'activité économique dominante de Dénia dont la population passe de 45 000 habitants à 200 000, l'été. La population espagnole représente le 77,95 % du total des habitants de Dénia. Les espagnols résidents, proviennent aussi d’autres régions : Andalousie, Madrid, Galice, Murcie, Pays Basque….. Les résidents étrangers provenant de l’Union Européenne représentent environ le 10% de la population étrangère. Cette partie de la population vit à l’année à Dénia et participe entièrement dans la vie de tous les jours. Dénia est, en outre, dotée d'un important port de plaisance, de pêche et de transport maritime avec toutes les activités qui en découlent. Grâce à un important trafic de ferries, on peut rejoindre Formentera en 2h30 (visite prévue en 2019), Ibiza en 3h30, et Palma de Majorque en 7h45.
Dénia possède une côte de 20 km constituée de plusieurs plages qui se divisent en deux sections. Celles de Las Marinas sont plus sablonneuses, alors que celles de Las Rotas sont plus pierreuses. Le bas de la ville est intéressant d’un point de vue architectural et a su conserver les caractéristiques typiques des quartiers de marins-pêcheurs méditerranéens. Nous souhaitions trouver une location précisément à cet endroit charmant, mais ces anciennes maisons de pêcheurs sont de très petites tailles et le prix de location demandé au-dessus de nos possibilités. Cales de Dénia est un ensemble d’habitations à l’architecture typiquement méditerranéenne dans laquelle se trouvait l’ancienne médina. Ce quartier est situé à proximité du château et se distingue par ses maisons basses et ses rues étroites. La rue Cavallers et la rue Major, San José et Loreto conservent un ensemble de maisons en relation avec la richesse et la bourgeoisie qu’engendra la production de raisin sec. Nous vous ferons découvrir plus en détail ces quartiers. Vu également dans la ville de Dénia "EL MONUMENTO AL SOL", le monument du soleil visible au rond-point situé face au port. Des vues différentes selon l'endroit où l'on se trouve et des reflets magiques !
Cuisine & gastronomie locale du 19 octobre 2018
 Après un bref tour d’horizon des produits locaux à prix abordables, Hélène a concocté deux recettes dignes d’intérêt. L’achat de légumes BIO issus de la production locale et de produits de la mer sur le marché de Dénia, nous ont inspirés ces deux recettes : gambas grillées et riz Bomba de Pégo (petit village situé à 15 km de Dénia) avec coulis de tomate pour la première et calamar, ail, persil et oignon accompagné  de « pimientos de padron » (petits piments revenus à la poêle, salés à la fleur de sel). 
D'autre part, Dénia étant l’une des capitales gastronomiques de l’Espagne, la ville organise du 19 octobre au 18 novembre 2018, une manifestation intitulée « La route des tapas ». Il s’agit de venir découvrir chaque soir, dans l’un des 40 restaurants de la ville, une tapas proposée par le restaurateur, accompagnée d’un verre de vin et ce pour le prix de 3 €. Chaque participant pourra alors noter sur 3 critères ; dégustation, créativité et service, la tapas proposée. A l’issue de cette opération, restaurateurs et participants seront récompensés. Nous allons donc nous prêter au jeu et vous ferons part de nos découvertes.
Acclimatation du 16 octobre 2018
Notre appartement en Lorraine se situe dans une résidence en bordure de forêt et donc peu exposé au soleil et à la chaleur. De ce fait, nous souhaitions légitimement remplacer les longs mois d’hivers à Marange Silvange par ceux d’une contrée plus chaleureuse. Il faut avouer que dès notre arrivée en Espagne il y a une quinzaine de jours maintenant, la différence ne fut pas transcendante. En effet, la Lorraine profitant en ce mois d’octobre, d’une météo anormalement chaude, les températures sont équivalentes en journée. Néanmoins, l’appartement dont nous jouissons à Dénia, nous permis immédiatement de nous exposer sur l’une des trois terrasses disponibles, que cela soit pour nos repas ou nos bains de soleil. De ce fait, cette exposition a nécessité une période d’acclimatation. De plus, le fait, que la ville de Dénia soit bordée par la mer Méditerranée et que l’Espagne se trouve à une assez courte distance de continent africain, les phénomènes atmosphériques influencent son climat. Des déserts du continent africain arrivera « La Calima ». Calima est le terme qui désigne la présence de particules en suspension dans l’air qui arrivent du continent africain, principalement du désert de Sahara et du désert du Sahel. En automne, lors du refroidissement de l’air, la belle mer Méditerranée va apporter la Gota Fría qui se produit par le contraste thermique entre la température de l’eau de la mer Méditerranée après l’été, et l’entrée de masses d’air froid dans l’atmosphère. Dans la Marina Alta, les montagnes de l’intérieur produisent un effet de barrière, c’est pour cette raison que les décharges de pluie se produisent relativement près de la mer. Le phénomène de la Gota Fría se produit environ 20 à 30 fois par année, mais elles ne sont pas toujours accompagnées de pluies torrentielles. La ville de Dénia possède néanmoins, un climat privilégié avec plus de 300 jours annuels de soleil et un microclimat qui la différencie des villes des alentours. Pendant les mois d’hiver, le climat est doux avec une température moyenne de 12ºC et la température moyenne pendant les mois d’été est de 25ºC.
Alimentation du 12 octobre 2018
Un autre critère d’importance pour le choix de notre destination concernait notre penchant pour une alimentation saine et équilibrée. Des produits provenant de circuits courts, à prix raisonnables auraient donc la faveur de notre assiette !
Le produit phare ici est sans conteste le poisson provenant des pêcheurs du port de Dénia. Quelques conseils plus tard, nous avons une idée précise de notre repas du jour. Il faut dire qu’Hélène est une cuisinière hors paire, native de la capitale de la gastronomie française et toujours à la recherche de nouvelles recettes. Les produits fraichement achetés le matin même à prix très raisonable tels que le maquereau, la sardine, les moules, le poulpe et un peu plus honéreux, le calamar, la daurade, les crevettes, le rouget, nous ont séduit par leur saveur et leur originalité ; moules crues avec huile d’olive, ail, persil, citron et paprica et sardines aux herbes et citron cuites au barbecue. La viande que nous consommons avec modération est quand à elle de meilleure qualité que celle proposée dans notre région mais n’est que peu avantageuse au point de vue prix. Enfin, nous avons découvert avec bonheur, une quantité de boudins aux goûts tous très différents. Désormais, notre alimentation sera principalement constituée de produits de la mer achetés sur le marché local ou directement sur le port. Petit bémole néanmoins, nous sommes toujours à la recherche d’un vin pouvant accompagner ces mets. Côté restauration, Dénia n’est pas en reste étant considérée comme la capitale gastronomique de la Costa Blanca nommée fin 2015 comme ville gastronomique par l’UNESCO. Les plats typiques de Dénia ont pour acteurs principaux les fruits de mer, le poisson frais, les légumes, et les beignets frits, le tout accompagné ou préparé avec une délicieuse huile d’olive. Tous ces produits font partie de la diète méditerranéenne connue par ses bénéfices pour la santé en faisant diminuer le mauvais cholestérol. Notre rituel du soir reste immuable au fil des jours ; repas façon « Hélène » à la bougie sur notre terrasse accompagné de musique Blues.
Par ordre chronologique
Par rubriques
Par récits
Méditation du 1 er octobre 2018 Visite de Xalò du 15 novembre 2018
Préoccupation du 07 octobre 2018 Dénia et son histoire du 23 novembre 2018
Installation du 08 octobre 2018 Visite du « Cap San Antonio » du 24 novembre 2018
Intégration du 11 octobre 2018 La fête des rois mages du 14 janvier 2019
Alimentation du 12 octobre 2018 Visite du marché artisanal de Jesús Pobre du 13 Janvier 2019
Acclimatation du 16 octobre 2018 Une journée ordinaire - le 19 Janvier 2019
Cuisine & gastronomie locale du 19 octobre 2018 Bénédiction des animaux du 20 Janvier 2019
Présentation de Dénia du 23 octobre 2018 V’là l’Printemps ! du 25 Janvier 2019
Sortie vélo du 25 octobre 2018 La mi-année des Maures et des Chrétiens du 23 février 2019
Présentation du Port de Dénia du 27 octobre 2018 Le point sur notre exil du 01 mars 2019
Sortie vélo du 28 octobre 2018 Ballade à L’ermitage du « Pare Père » du 06 mars 2019
Le point sur notre exil du 01 novembre 2018 Les Fallas des 16,17,18 et 19 mars 2019
Cuisine & gastronomie locale du 29 octobre 2018 Météo et végétation du 10 mai 2019
Visite de la « Torre del Gerro » du 07 novembre 2018 La fête de la Vierge des Désemparés du Dimanche 12 mai 2019
Visite du village fantôme « El Greco » du 08 novembre 2018 La visite d'Alicante du lundi 20 et mardi 21 mai 2019
Sorties vélo dans la « Marina Alta » du 10 novembre 2018 Le bilan de notre exil 2018 - 2019

Réalisation: www.studio6t.fr - 2019 - Tous droits réservés